Marguerite Yourcenar

From Quotes
The simple joy of taking an idea into one's own hands and giving it proper form, that's exciting.
George Nelson
(Redirected from Yourcenar, Marguerite)
Jump to: navigation, search

Marguerite Cleenewerck de Crayencour (1903-06-081987-12-17) was a Belgian-born French novelist who wrote under the pseudonym Marguerite Yourcenar. She was the first woman to be elected to the Académie française.

Sourced

  • Tout silence n'est fait que de paroles qu'on n'a pas dites. C'est pour cela peut-être que je devins un musicien. Il fallait quelqu'un pour exprimer ce silence, lui faire rendre tout ce qu'il contenait de tristesse, pour ainsi dire le faire chanter. Il fallait qu'il ne se servît pas des mots, toujours trop précis pour n'être pas cruels, mais simplement de la musique.
    • Every silence is composed of nothing but unspoken words. Perhaps that is why I became a musician. Someone had to express this silence, make it render up all the sadness it contained, make it sing as it were. Someone had to use not words, which are always too precise not to be cruel, but simply music.
    • Alexis ou le traité du vain combat (Alexis, 1929)
  • Le malheur est que, parfois, des souhaits s'accomplissent, afin que se perpétue le supplice de l'espérance.
    • The unfortunate thing is that, because wishes sometimes come true, the agony of hoping is perpetuated.
    • Denier du rêve (1934) [A Coin in Nine Hands, trans. Dori Katz, University of Chicago Press, 1994, ISBN 0-226-96527-9], ch. 3, p. 31
  • Peu de bipèdes depuis Adam ont mérité le nom d'homme.
    • Few bipeds, from Adam's time down, have been worthy of the name of man.
    • L'Oeuvre au Noir (The Abyss, 1968)
  • Je crois qu'il faut presque toujours un coup de folie pour bâtir un destin.
    • A touch of madness is, I think, almost always necessary for constructing a destiny.
    • Les yeux ouverts: entretiens avec Matthieu Galey (With Open Eyes: Conversations With Matthieu Galey, 1980)

Memoirs of Hadrian (Mémoires d'Hadrien, 1951)

English translation by Grace Frick in collaboration with Marguerite Yourcenar, Farrar Straus & Giroux, 1984, ISBN 0-374-52926-4. The page numbers below are from the English translation.

  • La lettre écrite m'a enseigné à écouter la voix humaine, tout comme les grandes attitudes immobiles des statues m'ont appris à apprécier les gestes.
    • The written word has taught me to listen to the human voice, much as the great unchanging statues have taught me to appreciate bodily motions. (p. 21)
  • Le véritable lieu de naissance est celui où l'on a porté pour la première fois un coup d'oeil intelligent sur soi-même: mes premières patries ont été des livres.
    • The true birthplace is that wherein for the first time one looks intelligently upon oneself; my first homelands have been books. (p. 33)
  • Des moments libres. Toute vie bien réglée a les siens, et qui ne sait pas les provoquer ne sait pas vivre.
    • Leisure moments: each life well regulated has some such intervals, and he who cannot make way for them does not know how to live. (p. 43)
  • Je savais que le bien comme le mal est affaire de routine, que le temporaire se prolonge, que l'extérieur s'infiltre au dedans, et que le masque, à la longue, devient visage.
    • I knew that good like bad becomes a routine, that the temporary tends to endure, that what is external permeates to the inside, and that the mask, given time, comes to be the face itself. (p. 97)
  • Les êtres humains avouent leurs pires faiblesses quand ils s'étonnent qu'un maître du monde ne soit pas sottement indolent, présomptueux, ou cruel.
    • Human beings betray their worst failings when they marvel to find that a world ruler is neither foolishly indolent, presumptuous, nor cruel. (p. 103)
  • Nos lois civiles ne seront jamais assez couples pour s'adapter à l'immense et fluide variété des faits. Elles changent moins vite que les moeurs; dangereuses quand elles retardent sur celles-ci, elles le sont davantage quand elles se mêlent de les précéder.
    • Our civil laws will never be supple enough to fit the immense and changing variety of facts. Laws change more slowly than custom, and though dangerous when they fall behind the times are more dangerous still when they presume to anticipate custom. (p. 113)
  • Toute loi trop souvent transgressée est mauvaise: c'est au législateur à l'abroger ou à la changer.
    • Any law too often subject to infraction is bad; it is the duty of the legislator to repeal or change it. (p. 113)
  • La passion comblée a son innocence, presque aussi fragile que toute autre.
    • Passion satisfied has its innocence, almost as fragile as any other. (p. 156)
  • Tout bonheur est un chef-d'oeuvre: la moindre erreur le fausse, la moindre hésitation l'altère, la moindre lourdeur le dépare, la moindre sottise l'abêtit.
    • Every bliss achieved is a masterpiece: the slightest error turns it awry, and it alters with one touch of doubt; any heaviness detracts from its charm, the least stupidity renders it dull. (p. 164)
  • La mémoire de la plupart des hommes est un cimetière abandonné, où gisent sans honneurs des morts qu'ils ont cessé de chérir.
    • The memory of most men is an abandoned cemetery where lie, unsung and unhonored, the dead whom they have ceased to cherish. (p. 209)
  • Rien n'est plus lent que la véritable naissance d'un homme.
    • Nothing is slower than the true birth of a man. (p. 258)
  • Il y a plus d'une sagesse, et toutes sont nécessaires au monde; il n'est pas mauvais qu'elles alternent.
    • There is more than one kind of wisdom, and all are essential in the world; it is not bad that they should alternate. (p. 270)

L'Œuvre au Noir (Édition originale, Paris, Gallimard, collection Blanche 1968)

Les pages renvoient à l'édition définitive : Œuvres Romanesques, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1982 ISBN 2-07-011018-4

  • Par-delà ce village, d'autres villages, par-delà cette abbaye, d'autres abbayes, par-delà cette forteresse, d'autres forteresses. Et dans chacun de ces châteaux d'idées, de ces masures d'opinions superposés aux masures de bois et aux châteaux de pierre, la vie emmure les fous et ouvre un pertuis aux sages. (Le Grand Chemin, p. 564)
  • Qui serait assez insensé pour mourir sans avoir fait au moins le tour de sa prison ? (Le Grand Chemin, p. 564)
  • [...] il [Zénon] savait fort bien qu'il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui, et ceux qui croient ou affirment croire, et obligent sous peine de mort leurs semblables à en faire autant. (L'Acte d'accusation, p. 802-803)

Unsourced

  • Avoir du mérite à s'abstenir d'une faute, c'est une façon d'être coupable.
    • Alexis ou le traité du vain combat (Alexis, 1929)
  • Il n'est pas difficile de nourrir des pensées admirables lorsque les étoiles sont présentes.
    • Alexis ou le traité du vain combat (Alexis, 1929)
  • Nos défauts sont parfois les meilleurs adversaires que nous opposions à nos vices.
    • Alexis ou le traité du vain combat (Alexis, 1929)
  • Nous nous croyons purs tant que nous méprisons ce que nous ne désirons pas.
    • Alexis ou le traité du vain combat (Alexis, 1929)
  • On ne doit plus craindre les mots lorsqu'on a consenti aux choses.
    • Alexis ou le traité du vain combat (Alexis, 1929)
  • Tous nous serions transformés si nous avions le courage d'être ce que nous sommes.
    • Alexis ou le traité du vain combat (Alexis, 1929)

External links

Wikipedia
Wikipedia has an article about: